plainpalais installation (2010)

Cette «porte» matérialise l’accès à un souterrain, à un espace enfouit sous la plaine de Plainpalais. Elle est une amorce pour imaginer l’envers du décor urbain et ce qui se cache derrière un espace réglé, réglementé, dont l’utilisation et le comportement de ces usagers est défini par avance. Des réalités se croisent et se superposent autour de cette plaine de Plainpalais et cette porte est ici pour en faire coexister deux différentes, celle que l’on nous donne à voir et celle qui la fait exister. Elle joue le rôle ici d’embrayeur de fictions possibles.//////// Le chantier est une zone temporaire de transition à travers lequel il est possible d’apercevoir ces réalités, sorte d’arc en ciel éphémère entre le soleil et la pluie.

chambre en béton, cercle métallique, volant, digicode, boutons, poignée  97x 45 cm.