Les Pendus installation (2019)

L’irruption de l’étrange dans le familier, comme un corps suspendu au milieu du salon à la place d’un lampadaire...C’est à cela que jouent ces trois sculptures qui frôlent la tête du regardeur pour mieux révéler le vide inquiétant qui les entoure. Toutes trois mettent en tension le poids d’un sac, la légèreté d’un os de sèche percé ou la raideur d’un disque à tronçonner pour habiter un quotidien devenu surréaliste. Il faut leur trouver un sens ou un principe de réalité qui semble nous échapper bien qu’elles présentent des techniques d’accrochage bien connues. Les Pendus cherchent une raison, celle qui les définirait dans cet état ou bien celle qui les réanimerait...

Pendu I, sculpture
crochets métalliques,os de sèche, dimensions variables

Pendu II, sculpture
tube acier, disques à tronçonner, dimensions variables

Pendu III, sculpture
chaine métallique, anneau,accroche murale, sac de graines, dimensions variables